Parcours, Oraux, arBook

evaluation

Evaluation

L’évaluation porte sur la pratique et la théorie.

L’activité de stage

L’évaluation de l’activité de terrain est assurée par les enseignants encadrant et par arBook. Ce portfolio permet l’analyse qualitative et quantitative au cours du stage. Un descriptif détaillé est disponible. Les enseignants reçoivent, comme les étudiants, un relevé hebdomadaire comparatif des activités de leurs stagiaires.

Les parcours pédagogiques

Les modalités de contrôle continu des acquis théoriques reposent sur le «  parcours pédagogique ». Il s’agit d’une auto-évaluation pour chacun des modules d’enseignement. Ils sont à réaliser le plus vite possible dans les suites des enseignements magistraux (ou de la vision de leurs vidéos). En suivant ces parcours (6 tentatives espacées de 6 jours) vous avez l’assurance d’avoir acquis ce qui est incontournable. Pour vous aider, les enregistrements de cours présentiels sont disponibles accompagnés des diapositives des cours. 

Explorer l’incontournable

L’objectif des évaluations n’est pas de classer les étudiants comme pour l’ECN. Ni de leur indiquer la distance qui les sépare de l’acceptable (10/20), de l’ignorance (0/20) ou de la perfection (20/20). L’objectif de la formation d’un professionnel est qu’il fasse parfaitement son travail dans la quasi-totalité des situations rencontrées. On attendra donc de lui une maitrise parfaite de ce qui est usuel c’est à dire une note de 20/20. Mais seulement à propos de ce qui est usuel, incontournable. Les parcours pédagogiques ont donc été constitués par les enseignants de façon à explorer l’incontournable. Des évaluations sont réalisées en ligne à l’issue de chaque module.Il est indispensable que vous soyez inscrits dans la rubrique d’évaluation pédagogique. Cette inscription est requise pour les étudiants inscrits en DES, DFMS ou DFMSA. Cette inscription peut être réalisée immédiatement par vous même (une seule fois ! surtout pas deux !) avec les parcours pédagogiques.

Comment accéder aux évaluations en ligne ?

Il vous sera demandé de choisir un identifiant, un mot de passe, votre adresse courriel (mettez celle que vous consultez le plus souvent) et votre année au sein du DES (DFMS ou DFMSA). Vous collez une photo et agrémentez de diverses façons votre présence sur le site d’évaluation du desar par l’intermédiaire des « préférences ». Cette inscription ne détermine pas quel(s) module(s) vous allez travailler et valider. En effet, elle vous donne d’abord accès à l’évaluation avec laquelle vous pouvez vous familiariser. En outre, être inscrit vous permet de recevoir les courriels d’information du DESAR. Parmi eux les annonces d’ouverture de modules.

Comment s’inscrire à un module d’enseignement ?

Quand un module est ouvert à l’évaluation par les enseignants, vous décidez si, oui ou non, vous souhaitez l’entreprendre. Attention vous êtes limité à un maximum de 8 modules non encore validés en même temps. La liste des vos modules en cours incluant leur statut de validation est communiquée à votre chef de service et vous n’êtes pas autorisé à participer à l’enseignement présentiel des modules validés ou à ceux auxquels vous n’êtes pas inscrit. Pour s’inscrire à un module il faut donc qu’il soit ouvert aux inscriptions et que vous réalisiez cette inscription sur le site. Le statut de chacun de vos modules est affiché sur le site d’évaluation. Un module vous est ouvert pour une durée de 4 mois.

Comment valider un module ?

Pour valider un module il suffit de répondre correctement à tous les QCM du module. En cas d’échec vous pourrez recommencer le test 6 fois (objectif 20/20). La note d’un test est communiquée immédiatement à la fin de l’épreuve (à la fin de l’ensemble des questions) à l’étudiant (le module est validé lorsque la note seuil est atteinte).

Ces QCM sont conçues pour être incontournables.

Encore une fois, le but n’est pas de départager mais de s’assurer que le niveau nécessaire est atteint. Les enseignants les considèrent comme “incontournables”. Ceci explique qu’il soit nécessaire de parfaitement répondre à tous. Il est tout à fait possible que vous réussissiez du premier coup (bravo) mais en cas d’échec les éléments nécessaires à parfaire vos connaissances vous sont fournis. Si vous épuisez les 6 tentatives proposées et restez en échec (situation tout à fait improbable), un oral est alors organisé pour évaluer vos connaissances et surtout pour cerner les motifs réels de vos difficultés.

Pour vous aider à préparer les modules vous disposez de tous les médias usuels dont les cours présentiels, les cours sur ce site et la documentation recommandée dans les commentaires de correction des QCM (cours Powerpoint, iConférence, pdf, site web, références bibliographies ou ouvrage disponible en bibliothèque).

Les oraux

  • Ils sont organisés en S3 et S7.
  • Un PU ou MCU et un CCA vous accueillent avec une “vignette” : mini cas clinique très simple, et l’utilisent pour vous faire parler de votre approche du cas. Le plus souvent la conversation dérive vers les bases fondamentales, celles qui manquent le plus… (physiologie, physiopathologie, pharmacologie, etc).
  • Le but de l’oral n’est pas uniquement de vous évaluer avec une note mais aussi de vous assister dans un diagnostic de compétence à l’aide d’une situation elle aussi incontournable.
  • Il n’est pas vraiment nécessaire de réviser avant les oraux car ils explorent le travail d’une année entière de préparation et ne pas se souvenir d’une dose, d’une valeur ou d’un nom n’est pas grave si vous répondez que vous ouvrez l’ouvrage de référence ou le site web qui y est consacré !
  • Une note supérieure ou égale à 10 est requise pour chaque spécialité : Anesthésie et réanimation en S3; Anesthésie et réanimation et anesthésie-réanimation en pédiatrie/en obstétrique en S7

Dans leur partie évaluation les oraux permettent de cerner l’aisance de l’étudiant dans la gestion des connaissances théoriques. A titre d’amorcer de discussion un cas clinique (ou « vignette ») est souvent proposé. Le questionnement est ensuite organisé en fonction des réponses obtenues. Les oraux sont surtout l’occasion d’explorer le travail personnel qui a été réalisé pour combler les lacunes fréquemment rencontrées à l’issue de l’ECN : pharmacologie, physiologie, physiopathologie, etc.

Exemple de vignette :

Un homme de 73 ans porteur présentant une fibrillation auriculaire chronique 
et une hypertension artérielle traitée doit être opéré d'une cholecystectomie 
sous coelioscopie dans 8 jours. 
Détaillez les principaux éléments de sa prise en charge.